COLOMBIAN VERTIGO 2015



Un gekko trotte à la porte

Où suis-je ?


Un vent chaud calme et soigne

Un chien me lèche la main,

Une suite de rapaces passent


Des grenouilles et d'étranges oiseaux accompagnent mon crépuscule

La nuit est tombée sur le hamac, et la pluie redouble de vigueur.


Dérisoires, des fumées me transportent au-delà d'ici,

Un torrent se forme au pied de la hutte, innonde un petit paysage


Un jour suivant, le soleil fait de l'ombre à mon sarong
Les flots me déposent dans le silence,
là où des arbres marins s'agitent


Un gekko à la porte

me souffle de revenir